29 juin 2005

Shura (1971)

                                    

Aka : Pandemonium, Demons
Genre : Chambara
Réalisateur :
Toshio Matsumoto
Scénariste :
Toshio Matsumoto, Nanboku Tsuruya
Acteurs : Katsuo Nakamura, Yasuko Sanjo, Juro Kara, Masao Imafuku

shura02Pandemonium est tout simplement mon chambara nihiliste préféré avec Sword of Doom. Un film expérimental, très sombre, cynique et violent.

Le titre laisse déjà présager que ça ne va pas être le typique chambara sur l'honneur et le courage de samouraïs tout propres et bien rasés.
En effet, la définition de celui-ci décrit très bien l'ambiance du film, "Pandemonium" :
Lieu où règne corruption, chaos et désordre. Ethymologiquement, "Tous les démons".

Le film nous raconte l'histoire de Gengobe, un ronin qui a pour objectif de créer une vendetta pour venger la mort de son seigneur.
Aucune musique, seul le bruit des cloches et des chants bouddhistes viennent parfois parsemer cet univers chaotique. De plus pour renforcer cette ambiance sombre, toutes les scènes se déroulent pendant la nuit excepté l'opening.

Le scénario est une adaptation écrite par le propre metteur en scène, de Kamikakete Sango Taisetsu, un classique du théâtre kabuki de Tsuruya Namboku. Cette oeuvre est également lié à la saga des 47 Rônins, classique de la littérature japonaise.
Le personnage principal Gengobei n’est autre que Fuwa Kazuemon, l’un des 47 rônins chargés de venger le maître Asano, poussé au suicide.

Le réalisateur Toshio Matsumoto, qui a travaillé principalement dans des documentaires, a contribué avec seulement quatre longs-métrages à son actif, par son approche radicale et ses audaces stylistiques, à dynamiter les codes traditionnels de la représentation cinématographique. Funeral Procession of Roses de 1969 en est le parfait exemple.

Pour conclure, ce film fait parti des plus beaux que j'ai vu quant à esthétisme. La photographie est tout simplement sublime.
 
Bref, une vrai descente aux enfers.
Un chambara nihiliste à voir absolument.

bscap0481bscap039shura073

Posté par Hojo à 20:28 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Shura (1971)

    Vu

    Effectivemment un excellent N&B.
    l'auteur n'a pas hésiter a s'emanciper des shemas classiques pour assombrir un tableau sobre, sans fioritures, et loin d'être oppressé, le spectateur que je fus flottait en extase dans les vapeurs sanglante de cette atmosphere unique.

    Posté par Rvb, 18 mars 2008 à 15:21 | | Répondre
  • Ca donne très fortement envie de le voir, il faut absolument que je me le procure !

    Posté par TK_AK, 01 juillet 2005 à 00:40 | | Répondre
Nouveau commentaire